Vale offre la Lune et conteste 212 millions d’impôts

Vale, No 2 mondial de l’extraction minière dont le siège international est opportunément installé à St-Prex, havre fiscal du canton de Vaud, paiera 1,81 million de francs pour offrir au festival de musique St-Prex Classics une magnifique lune artificielle (image de synthèse ci-dessus). Créée par l’Atelier Alice de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne, l’installation fera sans doute rêver les mélomanes quand elle s’illuminera au-dessus de leurs têtes. Son coût total est de 2,75 millions de francs. "Projet ambitieux et techniquement novateur, ’Luna’ correspond à nos valeurs", affirme à l’ATS Renato Neves, président du siège européen de Vale.
Aucun lien, donc, avec les 212 millions de francs d’arriérés que l’administration fiscale fédérale réclame à la société. Celle-ci a bénéficié ces dernières années de largesses excessives accordées par le canton de Vaud, estime-t-on à Berne, ce qu’elle conteste. Vale a recouru contre la décision de la Confédération de réduire son taux d’exonération de 80% à 60%. Geert Van der Molen, son directeur des affaires fiscales, a rappelé ce jeudi que tout est question d’interprétation de l’accord conclu lors de l’implantation de la multinationale.
On le voit beaucoup dans les journaux depuis peu, monsieur Van der Molen, ce qui contraste fortement avec le silence total qu’affichaient les dirigeants de la société il y a quelques mois quand des journalistes comme votre serviteur désiraient connaître leur avis sur l’évasion fiscale et les prix de transfert (Vale est aussi en délicatesse avec le fisc brésilien pour des montants à neuf chiffres). Aujourd’hui, Geert van der Molen assure par monts et par vaux que Vale a toujours agi de bonne foi. Et glisse au passage qu’il continuera de recommander la Suisse à d’autres entreprises, même s’il a été un peu déçu de son attitude dernièrement. Ce ne sont pas des menaces, qu’allez-vous imaginer, juste des regrets.
Que nous fera vite oublier la belle lune brillant au-dessus de Saint-Prex, en attendant la décision du Tribunal administratif vaudois sur le recours fiscal de Vale.
Actualisation le 11 juin: Le Tribunal administratif vaudois a rendu son verdict, Vale doit payer ses arriérés d’impôts. La société a déposé un recours.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 527 followers

%d bloggers like this: